Les bandes de fréquences 5G en France

En France, et sous la directive de l’Union Européenne, les trois bandes de fréquences 5G identifiées sont : 1,4 GHz, 3,5GHz et 26 GHz. L’attribution de ces bandes de fréquence aux opérateurs est prévue fin 2019. L’ARCEP a déjà précisé que la procédure d’attribution ne sera pas ouverte uniquement aux quatres opérateurs de téléphonie mobile.

La problématique de la bande 3,5GHz

Le spectre disponible sur cette bande de fréquence est important : environ 400MHz de bande passante ! Cette capacité permettra d’exploiter pleinement la technologie 5G mais avec une couverture limitée typique d’une fréquence en bande haute. La plus grosse contrainte reste sa pleine disponibilité. En effet, environ un tiers de ce spectre est encore utilisé par d’autres technologies comme le WiMax, et ce jusqu’en 2026. Par ailleurs, Iliad (Free) bénéficie d’une licence WiMax mais ne pourra vraisemblablement pas l’exploiter pour la 5G. Pour écarter cette problématique, l’attribution pourra se faire sur le restant du spectre non exploité à ce jour.

La bande de fréquence 5G millimétrique

Cette bande de fréquence s’étalera de 24,25 à 27,5 GHz toujours sous la directive de l’Union Européenne. La couverture (très limité) apportée par cette bande permettra de répondre à un besoin capacitaire dans des zones très denses : stades, centre commerciaux, siège d’entreprise etc. En 2019, les deux premiers tiers de cette bande reste très encombrés. En effet, cette dernière est encore utilisée par des faisceaux hertziens.