Les bandes de fréquences 5G en France

En France, et sous la directive de l’Union Européenne, les trois bandes de fréquences 5G identifiées sont : 700Mhz, 3,5GHz et 26 GHz. La bande 700Mhz a déjà été attribuée et des opérateurs français l’utilisent déjà pour émettre la 4G. Les bandes 3,5Mhz ou 26Ghz sont nouvelles pour le réseau d’accès mobile, l’Etat va les mettre aux enchères pour les attribuer.

Bande de fréquences 5G en France
Bande de fréquences 5G en France
Source : ANFR

La première fréquence 5G, la bande 3,5GHz

Le spectre disponible sur cette bande de fréquence est important : environ 400MHz de bande passante ! Cette capacité permettra d’exploiter pleinement la technologie 5G mais avec une couverture limitée typique d’une fréquence en bande haute. La plus grosse contrainte reste sa pleine disponibilité. En effet, d’autres technologies (comme le WiMax) utilisent les 90 premiers Mhz, et ce jusqu’en 2026. Par ailleurs, Iliad (Free) bénéficie d’une licence WiMax mais ne pourra vraisemblablement pas l’exploiter pour la 5G. Pour écarter cette problématique, l’attribution pourra se faire sur le restant du spectre non exploité à ce jour.

L’attribution de la première bande 5G

Dès Février 2020, les 4 opérateurs français vont pouvoir déposer leurs dossiers de candidature pour obtenir une bande de fréquence 5G. L’Etat va attribuer dans un premier temps 4 blocs de 50Mhz (situés entre 3600 et 3800Mhz) d’ici Mars 2020. Mais attention, il s’agit juste ici d’une réservation car ces blocs ne seront pas immédiatement exploitable.

En Avril 2020, l’Etat va mettre aux enchères une seconde partie du spectre 3,5Ghz (entre 3490 et 3600Mhz) soit un bloc supplémentaire de 110Mhz à partager entre les opérateurs. Les résultats seront communiqués en Mai 2020 avec la largeur du bloc total et le positionnement de chaque opérateur dans sur le spectre allant de 3490 à 3800Mhz. Dans tous les cas, l’ARCEP précise que chaque opérateur aura une largeur de bande comprise entre 40Mhz et 100Mhz maximum. Les opérateurs pourront ouvrir commercialement la 5G dès Juin 2020 si le calendrier est respecté.

Modalités d’attribution des fréquences 5G sur la bande 3,5Ghz
Source : ARCEP

Obligations et engagements en 5G

Les candidats aux fréquences 5G s’engage à respecter un calendrier de déploiement 5G fixé par l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques).

Tout d’abord, fin 2020, chaque opérateur doit ouvrir commercialement la 5G dans au moins 2 villes. Sur les années suivantes, l’objectif sera fixé au nombre de sites (antenne relais) sur le territoire : 3000 sites en 2022, 8000 sites en 2024 et 10500 sur l’année 2025.

Ensuite, les opérateurs vont s’engager en matière de débit ce qui est nouveau pour l’attribution d’une fréquence. En 2022, des tests de débit seront réalisés au pied de chaque site : 75% des tests devront atteindre au moins 220 Mbits/s.

Exploitation de la bande 3,5GHz

Cette bande doit être exploitée en mode TDD (Time Division Duplex), en multiplexant dans le temps l’émission et la réception. L’avantage est de pouvoir diminuer par exemple la bande réception au profit de la bande émission en fonction de la nature du trafic. L’inconvénient reste la synchronisation dans le temps entre les opérateurs.

Fréquences 5G TDD
Fréquences 5G TDD
Source : ANFR

La coordination aux frontières

L’utilisation du mode TDD (synchronisation temporelle) va poser problème au niveau des frontières. En effet, les opérateurs européens vont devoir interconnecter leurs réseaux pour se synchroniser et éviter de se brouiller mutuellement. Les opérateurs européens et les organismes d’Etat (comme l’ANFR pour la France) vont devoir se mettre d’accord pour ne pas remettre en cause le déploiement de la 5G en frontière. Les agglomérations de Lille et Strasbourg ne pourront pas se passer de 5G !

La bande de fréquence 5G millimétrique

Cette bande de fréquence s’étalera de 24,25 à 27,5 GHz toujours sous la directive de l’Union Européenne. La couverture (très limité) apportée par cette bande permettra de répondre à un besoin capacitaire dans des zones très denses : stades, centre commerciaux, siège d’entreprise etc. En 2019, les deux premiers tiers de cette bande reste très encombrés. En effet, des faisceaux hertziens utilisent encore cette bande.